L’occultisme chez les Témoins de Jéhovah

Les Témoins de Jéhovah se sont servis des traductions de Greber.

Qui est ce Greber ?

Dans son livre communication avec le monde des esprits de Dieu, Greber explique sa manière de traduire.

Les témoins de Jéhovah citent :

« Plus tard, il traduisit le N.T. avec l’aide des esprits de Dieu…
Parfois les réponses correctes lui étaient données au moyen de grandes lettres qui passaient devant ses yeux…. Sa femme, médium du monde des esprits de Dieu servit souvent d’instrument pour transmettre à Greber les réponses exactes provenant des messages de Dieu…
»
(Communication With Spirit World)

Plusieurs doctrines de Johannes Greber se retrouvent dans celle des témoins de Jéhovah.

  • Christ n’est pas Dieu.
  • Seul le Père est Jéhovah
  • Christ fut créé.
  • Michel est un dieu.
  • Le corps physique de Jésus n’est pas ressuscité.
  • Le corps de Christ fut dématérialisé.
  • Il n’existe pas d’enfer éternel.
  • Les églises chrétiennes ne prêchent pas l’évangile.

Il est frappant que les témoins de Jéhovah reconnaissent aujourd’hui que Greber qui a participé activement à la rédaction les saintes écritures traduction du monde nouveau est un spirite.

Johannes Greber est né le 2 mai 1876 dans le petit village allemand de Wenigerath, près de Bernkastel en Rhénanie. Il fait ses études en théologie dans la ville de Trèves et il est ordonné prêtre en 1900. A l’âge de 24 ans, il est affecté à une paroisse dans le Hunsrück, une région rurale proche de la frontière luxembourgeoise. Ce n’est que vers sa cinquantaine, à 47 ans exactement, qu’il est invité à assister à une réunion de communication avec les esprits et qu’il découvre une dimension inconnue de la spiritualité.

Dans une communication avec l’au-delà, reprise dans le livre :

Le Livre Mystérieux de l’au-delà,

La communication avec le monde spirituel.

– Ses lois et ses buts.

– Expériences personnelles d’un prêtre catholique.

Le jeune garçon en transe dira :

Dans ce que vous appelez le Nouveau Testament, plus d’un paragraphe important a été laissé de côté. Des chapitres entiers ont même été supprimés. Ce qu’il vous reste, ce sont des copies incomplètes. Vous n’avez aucune connaissance des textes originaux, de sorte que les modifications du texte initial ne peuvent plus être décelées. Ceux qui ont commis ces crimes ont été sévèrement punis par Dieu.

Les témoins de Jéhovah, ainsi que certains prêtres de l’église catholique romaine auraient t’ils oublié la loi de Dieu.

Deutéronome 18 :9-14

9. Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là.
10. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien
11. D’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts.
12. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Eternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.
13. Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu.
14. Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l’Éternel, ton Dieu, ne le permet pas.

Lévitique 20:27

Si un homme ou une femme ont en eux l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, ils seront punis de mort; on les lapidera: leur sang retombera sur eux.

Esaïe 8:19

Si l’on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?

Comment alors concevoir qu’un homme parle de la part de Dieu, alors qu’il invoque des esprits.

L’étonnante position des témoins de Jéhovah face à des déclarations spirites

La Tour de Garde estime donc qu’il ne convient pas d’utiliser une version étroitement liée au spiritisme.
(La Tour de Garde 1er juillet 1983. P31)

Ainsi la traduction des saintes écritures « traduction du monde nouveau » serait interdite de lecture pour les témoins de Jéhovah.

Mais souvent les témoins de Jéhovah se contredisent.

Mais ce n’est pas tout, il y a aussi Beth Sarim qui fut achetée sur base d’inspiration spirite. Suite à de, soi-disant(es) révélations les témoins de Jéhovah vont acheter la villa de Beth Sarim à San Diego destinée à accueillir Abraham et les autres princes de l’A.T. ressuscités. Construite en 1929 par Rutherford, elle est revendue en 1942 puisque personne n’est ressuscité.

Time Magazine (31 Mars 1930, p60) :
« Grand, les yeux bleus, le juge Joseph Frederick Rutherford, vit dans un manoir espagnol de 10 pièces, No 4440 Braebum Rd, San Diego, Californie. La semaine dernière il a cédé par acte notarié le No 4440 Braebum Road, les deux garages à voitures adjacents et une paire d’automobiles au roi David, à Gideon, Barak, Samson, Jephthae, Samuel et divers autres puissants et anciens de Palestine. Il est sûr et certain qu’ils vont bientôt réapparaître sur la terre, il dit : « J’ai volontairement aménagé le terrain avec des palmiers et des oliviers pour que les princes de l’univers se sentent chez eux quand ils vont venir pour offrir aux hommes une chance d’être parfait ». »

San Diego Sun : Dans une interview donnée à ce journal et parue le 15 mars 1930, Rutherford était interrogé sur la façon dont il comptait reconnaître les princes du passé. :
« Mais comment identifierez vous le roi David ou les autres représentants de Dieu? fut demandé à Rutherford. Jai pensé justement à tout ça avant d’écrire l’acte, répliqua le juge avec un scintillement dans ses yeux gris. J’ai envisagé la possibilité que quelques vieux hommes étranges arrivent de bon matin tout sourire en déclarant qu’ils étaient David. Les hommes que j’ai désigné pour tester l’identité de ces hommes sont des responsables de ma société et sont eux-mêmes consacrés par le Seigneur, ils sont divinement autorisés à différencier les imposteurs des vrais princes. »

Il faut rester conscient du contexte historique de cette construction. Nous sommes en 1930, soit quelques mois seulement après le terrible crash boursier de 1929. C’est la récession. Toutes les industries ont baissé leurs rendements et leurs bénéfices ont chuté. La consommation est presque réduite à néant. Et dans ce contexte économique catastrophique, Rutherford se fait payer une luxueuse villa sur le district le plus huppé de San Diego. Non seulement il vit dans un luxe indécent mais en plus il le fait au détriment de ses adeptes que la situation économique rapproche du seuil de pauvreté. Et ce paradoxe semble ne pas avoir échappé à la presse qui ne ménage pas Rutherford pour ses goûts de luxe.

C’est Johannes Greber qui a influencé la traduction du monde nouveau et l’achat de la maison des princes.