Erreur doctrinaire

Les erreurs Bibliques des témoins de Jéhovah

Même en argumentant Bibliquement, les témoins de Jéhovah ne vous écoutent pas, mais, ils se préparent comme ont leur a appris à vous déstabiliser en citant tel ou tel autre verset Biblique.

En contre partie, si vous connaissez bien votre Bible, il est important de savoir que dans de nombreux cas, si vous sortez un témoin de Jéhovah du sujet qu’il vous apporte, il est lui-même très fortement déstabilisé, voir perdu.

Parce qu’ils sont souvent porteur de formules apprises par cœur dans leurs études de la « Tour de garde ».

La Bible ou la Tour de Garde et ses publications ?

Dieu serait l’auteur de la Tour de Garde.

« Le magazine La Tour de Garde est sans égal sur terre car c’est lui (Dieu) qui rend possible le matériel publié dans les colonnes du dit magazine. » (La Tour de garde, 15 avril 1943, page 127, édit. Anglaise.)

« C’est Jéhovah qui suggère à ses serviteurs la matière à traiter dans les colonnes de la Tour de Garde. » (La Tour de garde, 1er novembre 1949, page 322)

« La Tour de Garde est une parole inspirée au même titre que la Bible »

Inspirée par qui ?

La Tour de Garde est le canal dont Jéhovah se sert pour apporter au monde sa révélation.

«  Ce sont des ouvrages imprimés de toutes sortes, contenant l’ardente parole du seigneur » (Justification, 1931. Vol1.page 119)

Conclusion :
« A moins de vous être nourris abondamment de la Tour de Garde, vous ne serez peut-être pas capable de remporter la victoire » (La Tour de garde, 15 août 1956, P. 246)

La Bible condamne cela :

Actes 17:11
Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.

Apocalypse 22 :18-19
18 – Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;
19 – Et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

Cet autre passage démontre parfaitement que cette déclaration n’a pas trait uniquement à l’Apocalypse de Jean.

Deutéronome 12:32
Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. (voir aussi Deut 4 :2, Prov 30 :6)

Matthieu 15:9
C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.

Appellation :  « Témoins de Jéhovah »

Ce n’est qu’en 1931 que l’organisation a choisi de s’appeler « Les témoins de Jéhovah » Avant cela, ils s’appelaient les étudiants de la Bible.

Un petit groupe de dissidents qui a formé la secte s’appelle encore aujourd’hui « les étudiants de la Bible »

Ils ont opté pour cette appellation et déclarent que c’est le seul nom légitime de Dieu. « Jéhovah »

C’est une erreur fondamentale que de déclarer cela.

Les Juifs non jamais appelé Dieu Jéhovah dans aucun de leurs écrits.

A l’origine les textes Hébreux ne comportaient aucune voyelle.

Les Juifs par respect et crainte de Dieu n’avaient pas le droit de prononcer le tétragramme (YHVH) pendant la lecture, ils lui substituaient le nom d’Adonaï (Le Seigneur)

Et le nom Jéhovah est l’amalgame des voyelles et des consones d’Adonaï et de Yahvé.

C’est un moine dominicain espagnol du nom de Raymondus Martini qui en 1270 utilisa pour la première fois le nom Jéhovah dans une publication.
Cela est même reconnu par les témoins de Jéhovah eux-mêmes.

(La Tour de garde, 1er mai 1980. P 11.)

Les noms de Dieu dans la Bible.

El, Eli, Eloah, Shaddaï, Yahvé, Adonaï, Elohim, etc…

Pour se justifier les témoins de Jéhovah vont jusqu’à dire que le nom Jéhovah a été consacré par l’usage.
(Annuaire des témoins de Jéhovah, 1983.P21)

Sur ce sujet, la société des témoins de Jéhovah n’hésite pas à mentir pour appuyer sa théorie.

Dans le texte original Hébreux le nom de Jéhovah figure plus de 6800 fois.
(Equipé pour toutes bonnes œuvres, 1951. P45)

Cette déclaration est insoutenable étant donné que ce terme n’existait pas avant 1270 de notre ère.

Mais attention dans une autre publication les Témoins de Jéhovah reconnaissent leurs abus de confiance vis à vis de leurs membres.

« L’un des faits notoires, non pas seulement des manuscrits existants du texte original grec mais de nombreuses versions anciennes et modernes, est l’absence du non divin (Jéhovah). »
(Traduction du monde nouveau, 1950. P 10 anglais)

Pour encore se défendre de leur supercherie les dirigeants de la Tour de Garde vont mettre en cause l’authenticité des écritures grecques chrétiennes.

Mais dans d’autres textes, ils vont soutenir que les textes ont été minutieusement conservés dans leur intégralité.

C’est suivant que cela les arrange ou non.

Les contradictions se trouvent dans :

Le nom divin qui demeure à jamais, Tour de garde 1985. P24
Dieu se soucie-t-il vraiment de nous ? Tour de garde 1992. P9

Falsifications dans les traductions du monde nouveau. La Bible des témoins de Jéhovah qui n’est pas une Bible, les traductions du monde nouveau ne sont qu’arrangements des écritures pour soutenir leurs propres théories.

2 Pierre 3:16
« C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine. »

Premièrement beaucoup de critiques affirment que cette traduction non signée de ses auteurs ressemble à celle d’amateurs qui n’auraient qu’une connaissance élémentaire de la grammaire grecque.

Cette traduction est marquée par un littéralisme grossier.
De plus de nombreux passages bibliques ont été modifiés pour correspondre aux enseignements des témoins de Jéhovah.

Principalement les versets qui ont trait à la divinité de Jésus-Christ.

Jean 1 :1,14 est un exemple en la matière.

Mais il existe un fait grave dans cette traduction du monde nouveau des témoins de Jéhovah.

Leur traduction est inspirée par le monde des esprits occultes et diaboliques.